LA PÊCHE AU PAYS DES LÉBOUS

mars 6, 2018
Carnet du voyageur

La pêche en mer
A Dakar, sur la Petite Côte et dans une moindre mesure à Saint Louis, dans le Sine Saloum et
en Casamance, c’est principalement pour le “gros” et le “demi-gros” que vous pêcherez en mer au Sénégal. Plusieurs centres de pêche avec ou sans hébergement sont hyper équipés pour vous emmener harnacher comme un parachutiste à la conquête du marlin bleu, du requin ou de l’espadon voilier. Dans la zone nord du pays (de la Petite Côte à Saint-Louis) les différences de température de l’eau entre les saisons sont très importantes contrairement à la Casamance ou au Sine Saloum. Ainsi, il vous faudra choisir le bon moment pour partir en fonction des poissons que vous désirez pêcher. Concernant le marlin bleu, c’est pendant les périodes péri hivernales qu’ils sont les plus susceptibles d’être pris dans les eaux sénégalaises (mai-juin et octobre novembre). Il est commun d’en sortir des spécimens de 150kg. Pour le magnifique espadon voilier, c’est tout le contraire et c’est tant mieux car ça rend sa pêche complémentaire à celle du marlin. C’est en effet en pleine saison des pluies qu’ils abondent (de fin juin à fin septembre). Les plus beaux souvenirs et les plus belles photos de pleine mer seront accompagnés de ce d’Artagnan océanique. Le reste de l’année, et notamment la saison “froide”, apporte elle aussi son lot de belles prises, mais en demigros.
A la palangrotte ou à la traîne vous attraperez de très nombreux thons (ils sont innombrables particulièrement à Dakar), des mérous, des truites de mer, des carangues, des carpes rouges (délicieuses !), des courbines, des impressionnants coryphènes…
Le surf casting est particulièrement pratiqué sur la Petite Côte (de Rufisque à Joal en passant par Saly). Néanmoins, les baigneurs et plus généralement les nombreux passants marchant sur la plage rendent ce type de pêche peu pratiqué. La pêche au lancer sera idéale dans la zone rocheuse de la presqu’île du Cap Vert ( Ngor, Ouakam, Yoff) et de très nombreuses truites de mer attaqueront votre Rapala.

La pêche en rivière
Anecdotique et non organisée au Sénégal elle pourra néanmoins vous procurer quelques belles sensations au Sénégal oriental (rivières Gambie, Niokolo et Falémé) et dans la vallée du fleuve Sénégal. Très peu d’espèces sont intéressantes à approcher et 80% des prises sont des espèces de petites perches immangeables car bourrées d’arêtes. Les aficionados de la pêche en eau douce seront néanmoins ceux qui évolueront dans les paysages les plus sauvages et les moins touristiques du pays. Vous vous équiperez de votre matériel carnassier européen habituel car vous n’attraperez pas ici la gigantesque et mythique perche du Nil.
Mais de belles bagarres seront au rendez-vous avec les hydro cyons (genre de brochet local) et de beaux silures (très appréciés grillés). Attention à ne pas confondre ces derniers avec le malaptérure qui peuple également les rivières du coin et ressemble lui aussi à un gros poisson-chat. La grosse différence est que le sympathique malaptérure vous enverra grâce à ses plaques électrogènes une bonne décharge de 500 volts histoire de vous recharger le pacemaker et de vous renvoyer Villeneuve-sur-Lot dans une boîte. Prenez donc garde à ne pas confondre. La pêche n’étant pas pratiquée dans la région, les poissons sont répartis de manière uniforme. Il n’y a donc pas de “mauvais coin”.

La pêche en mangrove
Dans le Sine Saloum et en Casamance exclusivement, c’est la grande spécialité du Sénégal tant est rare cet écosystème d’eau saumâtre fait d’îles de palétuviers entrecroisées de milliers d’îlots de mangrove. Les espèces peuplant ces eaux sont innombrables et variées et, contrairement à la pêche en mer, il n’y a pas de saison pour la pêche en mangrove bien que la densité de poissons soit plus importante pendant la saison des pluies. La plupart des hôtels du Sine Saloum et quelques hôtels de Casamance proposent à leurs clients des sorties de pêche à la traîne, à la palangrotte ou au lancer à travers les bolongs. La plupart de ces journées halieutiques se déroulent à bord de grandes pirogues sénégalaises motorisées mais certains hôteliers vraiment spécialisés sont dotés de véritables bateaux modernes équipés pour cette activité. Les guides vous emmèneront à travers les dédales de mangrove pour accéder aux sites les plus propices aux belles prises.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :